• Escapade 47

    Escapade 47

    Entre deux étangs

    le soleil vagabonde

    et puis s'esquive

    Dans l'effacement du jour

    la nuit prend sa liberté


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Septembre 2015 à 22:45

    Les étangs aussi on leur attrait et c'est moins dur pour les guiboles ! 

    2
    Mardi 15 Septembre 2015 à 06:36

    sur le chemin de l'équilibre

    3
    Mardi 15 Septembre 2015 à 09:30

    Si Dieu existe  !!!! quelle harmonie ...Encore fallait il être là au bon moment ?

    Bravo

    4
    Mardi 15 Septembre 2015 à 10:37

    Tout en poésie...

    Merci

    5
    Yanis
    Mardi 15 Septembre 2015 à 17:06

    J'aime cette image assise sur un noir profond qui dirige les yeux vers un bleu espoir... Et puis les mots de ce tanka qui accompagnent si bien !

    Bonne soirée

    6
    monique
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 09:54

    Superbe point de fuite dans une palette merveilleuse de couleurs, belle photo Bernard

    Chemin d'horizon

    Au ciel étire ses nuages

    Soir d'un au-revoir

    Du soleil vers un ailleurs

    Au-dessus des eaux dormantes

    7
    Samedi 19 Septembre 2015 à 11:49

    Ulysse, trop de plat ce n'est pas toujours bon pour les guiboles.

    Dilettante, le chemin de l'équilibre, mais point de vertige !

    Patricia, la nature a le don de toujours nous réserver des merveilles.

    Parnassie, la nature est poésie.

    Yanis, au fond de l'horizon il faut toujours voir de l'espoir.

    Monique, aller de l'autre côté de l'horizon, et retrouver cet ailleurs avec un nouveau soleil.

    A vous, je souhaite une bonne fin de semaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :