• Escapade 339

    Fougère.                                 

    Escapade 339

      

    Déambulation

     

    contresens à contre-jour

     

    je fuis le retour

     

     


  • Commentaires

    1
    monique
    Jeudi 9 Juillet à 15:35
    monique

    Il peut  sembler parfois tellement réconfortant de vouloir se retourner et replonger dans le vert vivifiant de la vie, oublier un instant là où la sort  nous a conduit et nous emmène laissant comme à regret toute la tendresse dans laquelle nous étions immergés.

    Serait-ce en "fou-j'erre"

    quand marcher à reculons

    défie l'imparable

    Si certains poètes ont ce goût des épithètes et des tournures de phrases élégantes et dont je suis admiratrice, je n'en suis pas moins adepte des Haïkus et Tanka et en lisant le vôtre aujourd'hui je me rends compte de la force qu'ont les mots pour nous  laisser gérer notre imagination, en transposition du sens selon les émotions qu'ils suscitent.

     

    2
    Vendredi 10 Juillet à 15:29

    Bernard au retour on pense déjà à la prochaine rando !

    3
    broutilleb
    Samedi 11 Juillet à 17:37

    Ombre ou fougère , on ne sait plus. parfois dans la vie, on perd ses repères.

    4
    Mardi 14 Juillet à 15:55

    Monique, sur les sentier en 'fou-j'erre" quand je suis seul je suis comme un enfant sauvage. Merci beaucoup d'aimer mes mots. 

    Ulysse, oui ! mais c'est très souvent que la veille au soir que tout se décide et même bien souvent le matin dans la voiture.

    Broutilleb, perdre ses repères c'est la force des égarements. Maintenant que tu pratiques les canaux, fais attention d'un côté il y a l'eau et bien souvent elle n'est pas très propre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :