• Escapade 287

    Etang du Brudoux (Monts de Blond).                                   

    Escapade 287

     

    Les nénuphars

     

    comme autant d'étoiles

     

    sur l'étang flottent

     

     

    La beauté je respire

     

    l'odeur de l'été je vois 

     


  • Commentaires

    1
    broutilleb
    Samedi 27 Juillet 2019 à 08:09

    Bonjour Bernard,

    Ta douceur se glisse entre l'ombre et la lumière. A goûter l'osmose avec la nature, tu fais rejaillir ta beauté intérieure sur les plus petites choses, un peu comme le soleil.

    2
    monique
    Lundi 29 Juillet 2019 à 15:03
    monique

    Une photo Bernard pleine de charme, de lumière et de douceur mêlant beauté et silence au miroir des nymphéas, un appel, un rendez-vous, une rencontre au cœur même des merveilles toutes simples de la nature, très jolie invitation contemplative sur vos petits chemins ...et  je chantonne "le petit pont de bois" de Yves Duteil

    Je passe là-bas

    sur le petit pont de bois

    au cœur des étoiles

    mêlant silence et beauté

    au miroir des nymphéas.

    3
    Jeudi 1er Août 2019 à 17:44

    Envie d'être grenouille en voyant l'étang !

    4
    mue
    Dimanche 4 Août 2019 à 07:06

    En voyant cette photo , j' ai pensé comme Ulysse ...Comme les reinettes doivent être heureuses de ce terrain de jeu !...mais pas envie d'en être une ...au risque de  finir dans la poêle sarcastic!.   je tiens encore a mes cuisses..de grenouillebeurk

    Bon weekend , Bernard .

    5
    Lundi 5 Août 2019 à 20:55

    Broutileb, c'est trop ! merci

    Monique, dans le silence d'une nuit d'été écouter le crépitement des étoiles filantes.

    Ulysse, tu n'as rien à craindre je ne suis pas mangeur de grenouilles

    Mue, comme à Ulysse. 

      • monique
        Mercredi 7 Août 2019 à 18:53
        monique

        dans le silence d'une nuit d'été écouter le crépitement des étoiles filantes

        c'est  habiter le ciel du  petit souffle d'une présence qui scintille encore

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    monique
    Vendredi 9 Août 2019 à 21:49
    monique

    Dans "A l'Orient de tout" de François Cheng, (un poète que j'apprécie beaucoup), je retrouve ce poème qui  très certainement s'était inscrit dans ma mémoire inconsciemment  :

    "Vers le soir

    Abandonne-toi

            à ton double destin :

    Habiter le cœur du paysage

    Et faire signe

             aux filantes étoiles"

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :