• Escapade 255

     Vers le Plo des Brus.                                   

    Escapade 255

     

     Poussés par les vents

     

    mots et nuages volent

     

    restent les plaintes

     

    dans les arbres malmenés

     

    sur les lèvres engourdies


  • Commentaires

    1
    monique
    Vendredi 30 Novembre 2018 à 15:03
    monique

    J'aime ce contact de la campagne en hiver, elle me resserre encore plus près de la nature elle est à nu, humble et silencieuse ... 

     

    Les caresses du vent

    le chaud, le froid, les saisons

    la nature sait vaincre

    et l'humain sait qu'il le peut

    autant qu'elle s'il le veut

    2
    Mue
    Vendredi 30 Novembre 2018 à 21:10

    Telle une guirlande , tu promènes tes mots par monts et par vaux oops...au gré des caprices Dame Nature et tu les accroches de ci de là selon tes clichés ..ou sages ou torturés ... les humeurs du jours !!

    J' aime cette aisance à baguenauder les lettres en générant de jolis poèmes - Tout est art !

    Merci

    3
    Samedi 1er Décembre 2018 à 10:20

    je ne marche plus, je n'ai pas le temps mais je me souviens du froid tout contre moi et ce sentiment de liberté sans les autres.... bon week end

    4
    Samedi 1er Décembre 2018 à 12:02

    les mots d'amitié eux ne s'envolent pas, ils restent posés sur les branches

    5
    Mardi 4 Décembre 2018 à 22:28

    Monique, à nous maintenant de ne pas la détruire.

    Mue, il ne faut pas s'y tromper, il n'y a point d'aisance.

    Françoise, quel dommage de ne plus marcher ! d'autres occupations peut-être plus familiales ?

    Ulysse, alors il n'y a point d'hiver !

      • Mercredi 5 Décembre 2018 à 11:38

        Oui Bernard là où est l'amitié il n'y a pas d'hiver !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :