• Escapade 219

     

                                                                    Salsepareille

    Escapade 219

     

     Les mots s'absentent

     

    dans les griffes du silence

     

    vide sidéral

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Avril à 07:36

    faire court est souvent plus empreint d'émotion que le délayage.

    la vie à coeur

    2
    Mercredi 11 Avril à 09:06

    ...Tu t'agrippes à la tige .. tu galopes sans cesse .....

    ...Tu interroges les végétaux au bord du sentier...

    ...De monts en mots ...tu jongles avec le temps...

    ...Ton chemin  aromatisé de verdure et de découverte....

    ...Se fond en chacun de nous ...

    Bravo pour cette belle et délicieuse note poétique !

     

    3
    Jeudi 12 Avril à 08:57

    Bernard , je savais que cette plante tenait du liseron ..épineux précisément , mais je n' en étais pas sur ..heureusement avec son " prénom" j' ai pu retrouver l'historique de cette demoiselle au grand coeur ..

    4
    monique
    Jeudi 12 Avril à 09:16
    monique

     

    Dans ce presque rien

    d'une émotion suspendue

    la forme d'un  cœur

     

    5
    Samedi 14 Avril à 15:44

    belle nourriture de Schtroumpf!

    6
    Dimanche 15 Avril à 17:40

    c'est beau...

    7
    Mercredi 18 Avril à 18:24

    Françoise, à coeur mais sans épines.

    Patricia, oui, mais une seule note ! parfois les autres n'arrivent pas.

    Monique, c'est ce coeur qui nous fait vivre.

    Ulysse, pour ma part je n'aurais jamais eu l'idée de m'en sustenter.

    Sylvie, merci !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :