• Escapade 134

                                                                                                                                    Babeau-Bouldoux

    Escapade 134

     

    Lumière dorée

    dans les bras de la vigne

    bientôt dénudés

     

    ainsi s'écrit l'automne

    qui lentement s'éclipse


  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Novembre 2016 à 19:19

    A l'étang de Vendres , ou j' aime admirer la nature et les oiseaux , les vignes se déshabillent lentement ...dans un mois , ce sera l' hiver et elles seront toutes nues , les pauvres !c'est vrai qu'elles tendent leurs petits bras fluets vers le ciel pour implorer sa clémence... qui sait !

    Les tons automnales sont tellement colorés et beaux.

    Belle photo

     

     

     

    2
    Mercredi 23 Novembre 2016 à 07:19

    toujours une sensualité dans tes textes qui nous frôle. merci

    3
    monique
    Mercredi 23 Novembre 2016 à 10:29

    C'est à regret que l'on voit disparaître ces dernières traces d'un automne haut en couleurs, le vent, la pluie font le ménage et redonnent à la terre, la part qui lui revient.

     

    Les derniers vestiges

    aux couleurs du soleil

    s'étirent

    À l'ombre de l'hiver

    la vigne, un temps s'endormira.

     

    4
    Samedi 26 Novembre 2016 à 10:44

    Mais le nectar qu'elle a produit coulera bientôt dans nos gosiers !

    5
    Samedi 26 Novembre 2016 à 11:47

    Patricia, ainsi va le cycle des saisons, toutes ont leur beauté.

    Dilettante, c'est dame nature qui nous offre se frôlement de sensualité.

    Monique, il n'y a pas à avoir de regret de voir l'automne s'effilocher, l'hiver qui approche a lui aussi beaucoup de charme.

    Ulysse, dans mon gosier il a déjà coulé.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :