• Escapade 127

    Caroux, au creux des Barmelles.

    Escapade 127

     

    Le creux de ton corps

    entre arbres et rochers

    baigné de rêves

    aux parfums de lumière

    dans le silence du vent


  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Octobre 2016 à 08:19

    mumm mummmmm. c'est chaud.. j'arrive, je veux bien jouer l'arbre.. sourire...

    2
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 07:36

    Chevelure dénouée se déroulant en merveilleuses arabesques, une frêle jeune femme aux yeux brillants , a la peau vermeille et veloutée ...Oh! si vous l' aviez vu !

    ...Ma muse frissonne dans l' anse de mon âme ..Libre et Secrète.

    ...Très beau texte tout en sensualité  ..audace de premier choix!

     

    3
    monique
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 14:56

    Avant de fermer les yeux, à l'abri du vent,  entre les branches un petit coin de ciel bleu...La nature est un doux refuge...

    Dans l'ombre de toi

    Sous les arbres des collines

    De rêves évanouis

    Il ne reste qu'un chemin

    de pierres, d'herbes et d'odeurs...

     

    4
    Vendredi 28 Octobre 2016 à 18:57

    la beauté de cette pierre blanche...

    5
    Vendredi 28 Octobre 2016 à 21:27

    Dilettante, chiche !

    Patricia, mes rêves de cette sieste au cours de la randonnée étaient moins sensuels. La seule sensualité était celle d'être en osmose avec ce Caroux (Cebenna pour les intimes) qui m'est cher.

    Monique, j'adhère totalement à votre poème, merci.

    Sylvie, une pierre qui ne demande qu'à être caressée.

    6
    Samedi 29 Octobre 2016 à 06:46

    Je comprend ,c'est une belle légende !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :