• Escapade 117

     

    Le ruisseau d'Albine en plein été.

    Escapade 117

     

    La chaleur d'été

    pour des mots en absence

    l'encre est sueur


  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Septembre 2016 à 19:33

    écrire sur sa peau.. jolie photo

    2
    Vendredi 2 Septembre 2016 à 17:51

    Au clair de la lune , mon ami Pierrot

    Prête moi ta plume , pour écrire un mot ...

    Belle plume de rapace plantée dans un réceptacle dégoulinant...

    Ou le ciel et les feuillus  se mirent  allègrement..

    Quelle jolie photo naturelle ..encore une ingénieuse idée!

    Merci .

     

     

    3
    GIBUS
    Vendredi 2 Septembre 2016 à 19:02

    Plus de trempettes sous la cascade d'Albine !

    il ne reste que le torrent d'Arles.

    4
    monique
    Vendredi 2 Septembre 2016 à 22:56

     

    L'été perdure et la nature souffre, les ruisseaux ne sont plus que des lambeaux de cours d’eau

     

    Plume solitaire

    dans la fraîcheur de l'ombre

    Les mots du silence

    5
    Samedi 3 Septembre 2016 à 17:59

    Même un oiseau ne pourrait s'y baigner ! Que reviennent les pluies d'automne !

    6
    Mercredi 7 Septembre 2016 à 14:00

    Dilettante, en ce moment ma peau est un très mauvais papier :-)

    Patricia, je veux bien te la prêter ma plume, car en ce moment elle sèche.

    Gibus, dans le torrent d'Arles il y a toujours les "baignoires" sous Lafage.

    Monique, En ce moment la fraîcheur est comme les mots "silence" !

    Ulysse, Vivement !

     

    7
    Lundi 12 Septembre 2016 à 22:59

    quel beau texte! je le savoure

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :